«Allo maman bobo»

Trouble du sommeil, difficultés d’alimentation, phobie scolaire, accès de colère…, le stress chez l’enfant peut engendrer des troubles du comportement tout comme chez les adultes. Le Reiki peut-il les accompagner dans des périodes de vie compliquées ? Comment leur faire appréhender cette technique ? En Quête de Soi propose des initiations à partir de décembre 2022 pour les enfants de 8 à 12 ans.



D’après des témoignages de thérapeutes, les enfants seraient plus sensibles que les adultes au Reiki notamment avant l’adolescence et ses tourments égotiques particulièrement prononcés. La technique fonctionnerait donc très bien sur des enfants de 7 à 12 ans.

Intéressons-nous donc à la psychologie des enfants de cet âge. D’aucuns diront que c’est la fin de l’enfance qui approche. En effet, à partir de 9 ans, l’enfant affirme son autonomie. Il a besoin de se valoriser et donne de plus en plus d’importance à ses relations extérieures à la famille. « Il commence à douter de la toute-puissance parentale, mais il a toujours besoin d’affection, de repères et d’écoute », écrit Erik Pigani, Psychologue et psychothérapeute intervenant dans Psychologie magazine. L'enfant dans cette tranche d'âge est au « Stade opératoire concret » comme le définit le psychologue Jean Piaget (1896-1980), reconnu pour ses travaux sur la psychologie du développement. « L’enfant acquiert une mobilité croissante au niveau de ses structures mentales et de ses réflexions. Ses théories de l’esprit deviennent plus subtiles. Il peut désormais envisager d’autres points de vue que les siens », souligne Carla Bugosen, psychologue sur le site psy-enfants.fr.


Telle une séance de relaxation par la respiration, de méditation, l’enfant sera à minima apaisé et le Reiki calmera son agitation mentale.

Le Reiki peut atténuer des agitations nocturnes, des craintes dans la cour de récréation, des rochonnements intempestifs, des troubles alimentaires, de l'hyperactivité diurne consommatrice d’énergie pour l’enfant, des difficultés liées à une séparation… Autant de signes d’un mal-être, conséquence d’un stress, d’un manque de confiance en soi. Telle une séance de relaxation par la respiration, de méditation, à minima l’enfant sera apaisé et le Reiki calmera son agitation mentale. Il est difficile de décrire les effets concrets du Reiki tant les grilles de lecture sont multiples à la mesure de la diversité des individus et des troubles. Il peut aussi potentiellement agir sur des bobos (brûlures, maux de ventre, de tête…) en posant simplement sa main. Douceur, amour, bien-être sont au rendez-vous pour permettre à l'enfant de vivre plus sereinement sa vie. Une technique qui répond potentiellement à la quête de mieux être espéré par les parents dont les enfants sont perturbés.


Chacun a pu le remarquer. Les enfants ont une capacité de lâcher-prise, d’abandon qui les amène à être en plein accueil du soin alors que les adultes sont en résistance.

« Les troubles comportementaux chez les enfants peuvent devenir importants au point de menacer les rapports normaux entre l’enfant et les autres, ou d’entraver son développement émotionnel, social et intellectuel », explique Stephen Brian Sulkes, professeur et pédiatre, spécialiste du développement comportemental et des troubles du neuro-développement à l’Université de Rochester de New York et au Golisano Children’s Hospital at Strong. Et de préciser : «  Certains troubles comportementaux mineurs peuvent aussi être provoqués par le style parental. » Autrement dit l’éducation.

En 2020 Psychologie magazine publiait un article consacré au Reiki en évoquant la relation entre cette technique et les enfants : « Il y a des gestes pour chaque petit problème de la vie – toux, grippes, maux de ventre, mal de dos, manque de confiance, stress, etc. Des gestes tellement simples qu’ils peuvent être enseignés à des enfants. » Rappelant que : « De nombreuses expérimentations scientifiques ont été menées aux États-Unis, en Allemagne ou au Japon. Elles montrent que, lors d’un soin avec un guérisseur traditionnel ou un thérapeute de reiki, des réactions physiologiques se produisent véritablement chez le patient… sans pour autant qu’on en comprenne la cause. »


Une initiation à cette technique pour les enfants leur offre la possibilité de mieux se connaître, de disposer d'un outil pour mieux vivre des situations...

Les enfants ressentent les énergies et leur corps réagit en conséquence. Eric Berne, psychologue américain a défini que « notre monde intérieur est habité par trois états du moi : le Parent, qui établit les règles ; l’Adulte, qui pense, décide et résout les problèmes ; l’Enfant, qui ressent et réagit. » Le Reiki dispensé à un enfant ou pratiqué par lui-même via les auto-traitement, sous l'œil bienveillant et protecteur des parents, est susceptible d’être accueilli puissamment par tout son être. « Dans le cadre de l’initiation d’un enfant, si l’un des deux parents est lui-même déjà initié, cela permet d’engager un dialogue dans la famille, de partager ses ressentis, de s’accompagner mutuellement. Je recommande aussi à l’enfant de vivre sa pratique exclusivement pour lui, sans chercher à communiquer sur son expérience auprès de ses petits camarades. Il est déjà difficile de présenter les contours du Reiki à des adultes alors à des enfants… Le but est que l’enfant soit en totale sérénité dans son apprentissage », recommande Valérie Fourdraine, maître Reiki En Quête de Soi. Et d’ajouter : « Une initiation à cette technique pour les enfants leur offre la possibilité de mieux se connaître, de disposer d'un outil pour relativiser des situations, d'être ancrés, d'animer leur système d'auto-guérison, d'être davantage en confiance et en joie dans la vie. Bien sûr, il est aussi important d’identifier les motivations de chacun et de rappeler que le Reiki ne remplace pas un avis médical quand il s'agit de recevoir un soin. Pour l'initiation, nous nous inscrivons dans un processus de découverte et de partage dans l'infinie bienveillance. »


L’enfant est porteur de transformation, selon le psychiatre Carl Gustav Jung

Est-ce parce que l'enfant est encore si proche, si connecté à son enfant intérieur, ouvert au visible comme à l'invisible que le Reiki opère sur lui profondément, intensément ? Erick Pigani écrit : « Le psychiatre Carl Gustav Jung avait remarqué que, dans les mythologies, bien des sauveurs sont des enfants-dieux. Rien de plus normal puisque, par nature, l’enfant est porteur de transformation. Une qualité qui fait bien souvent défaut chez l’adulte. » Et de nous ramener à notre enfant intérieur disparu. « Nous avons tous, en nous, un enfant brimé, abandonné, malmené ou réduit au silence par l’adulte que nous sommes. (…) En le perdant, nous perdons infiniment de la magie et du mystère de la vie, du plaisir et de l’intimité des relations. » Ainsi, les enfants initiés au Reiki détiennent des clés salvatrices pour leur vie.


Christophe Vidal



________________________________________



Les bienfaits des soins énergétiques sur les enfants

  • Retrouver une sérénité intérieure,

  • Apaiser les émotions,

  • Optimiser les interactions sociales,

  • Être dans la joie et l'équilibre familial.

Initiation quelles conditions?

  • Les enfants, tout comme les adultes, peuvent être initiés au Reiki. L’âge de 7/8 ans au minimum est recommandé.

  • L’autorisation des parents est impérative ainsi que l’accord de l’enfant.


Le manuel Reiki pour les enfants conçu par En Quête de soi


DÉCOUVRIR LA FORMATION REIKI POUR LES ENFANTS DE EN QUÊTE DE SOI

Le stage se déroule sur une seule journée, de 10h00 à 17h30.



Bon à savoir : comment faire un soin à un enfant?

  • Pour un enfant, la durée de la séance se situe entre 15 et 30 minutes selon l’âge. (Une heure pour un adulte)

  • L’enfant est assis plutôt que couché sur une table de massage. Celle-ci pouvant lui rappeler une consultation chez le médecin et donc pas toujours de bons souvenirs…

  • L’autorisation des parents est impérative avant de réaliser un traitement sur leur enfant et bien sûr celle de l’enfant.


________________________________________


En savoir plus...

Le Reiki ou, plus justement des thérapeutes, exerçant des pratiques de soins non conventionnelles (PNSC) aussi appelées médecines douces, médecines parallèles sont parfois pointés du doigt par les autorités. La Mission interministérielle de vigilance (Miviludes) et de lutte contre les dérives sectaires veille au grain. Le ministère de la Santé et de la Prévention convient que « certaines de ces pratiques non conventionnelles ont certainement une efficacité sur certains symptômes, mais celle-ci est insuffisamment ou non démontrée. » La parole officielle est donc teintée de prudence. Comme dans tout métier, ce n’est pas l’activité qui est à remettre en question, mais les méthodes de celle ou celui qui la pratique.


  • Un métier reconnu

Le Reiki est un métier reconnu par Pôle emploi. Il est inscrit au Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois (ROME) dans la catégorie Développement personnel et bien-être de la personne, au Code K1103.


  • Le Reiki adopté par des hôpitaux

En 2012, environ 15 % des hôpitaux américains proposaient du Reiki, selon le magazine Consumer Reports on Health. En France, l’Institut Rafaël de Levallois-Perret fondé en 2018 par quatre oncologues fait figure de navire amiral en la matière. Avec 11 oncologues, 70 paramédicaux et 5 coordinatrices, il propose des médecines traditionnelles intégrées à son Pôle Bien-être. L’approche holistique est affirmée avec l’acupuncture, l’auriculothérapie, l’immersion sensorielle, le Qi gong, le Reiki, la Réflexologie ou le Shiatsu. Pour les fondateurs, « il est temps de s’occuper du patient et pas seulement de sa maladie. Celui-ci doit être considéré dans sa globalité, grâce à une approche thérapeutique holistique, personnalisée et humaniste. »



























Posts récents

Voir tout