top of page

Quand l’attente pourrit le fruit juteux que nous sommes…

J’ai bien réfléchi : je n’attends plus. Je fais. Je vis sans attendre, donc je suis libre, en théorie. L’attente nous met dans la projection, déclenche le compte à rebours du retour sur investissement qui maltraite notre cœur.





La frustration, la peur, l’anxiété, le dégout en sont les conséquences surtout lorsque le chronomètre tourne sans perspective de fin. Car nous n’avons pas la maîtrise du feed back lié à nos actions. Être dans l’attente a tendance à nous rendre malheureux. Et plus le temps passe à attendre plus nous entrevoyons le pire en omettant de considérer que l’impermanence fait partie de la vie. Le changement, la transformation est possible. Le détachement s’avère donc une voie d’exploration essentielle pour ne pas s’enkyster et devenir « fou ».


Être capable d’intégrer que rien n’est immuable est salvateur. Ce qui ne se présente pas aujourd’hui se présentera demain.

La plupart du temps à peine avons-nous posé la première pierre pour concrétiser une envie viscérale que nous sommes dans l’auto-sabotage. Nous remettons en question notre essence même à l’aune des attentes d’autrui, dans la comparaison permanente, l’attente de la reconnaissance. Notre regard est figé sur l’échelle de la réussite modélisée par les Hommes, les tenanciers des petites boutiques aux horreurs de gestion des ressources humaines. Ne soyons pas avares avec nous-mêmes. N’abandonnons pas nos rêves sous prétexte que des mains sont restées dans des poches et des cœurs fermés. Napoléon Hill écrit dans Réfléchissez et devenez riche : « L'habitude de ne voir que le côté négatif des événements, de penser à l'échec possible et d'en parler au lieu de se concentrer sur le moyen de réussir est l’un des syndromes de la pauvreté. » Il l’applique à la réussite matérielle, mais cette phrase est une perle universelle.

Nos pensées créent une force d’énergie dite de conscience. « Elle-même est créatrice puissante », écrit Jésus dans Le Christ revient il dit sa Vérité.


Aussi, une attente nourrie d’inquiétude en permanence finira-t-elle par attirer ce que nous redoutons le plus : rien ou un territoire dévasté.

Transformer sa pensée c’est s’offrir la possibilité de recevoir. Lâcher prise sur ses attentes c’est se mettre en disposition pour faire avec passion ce qui doit être fait en ne considérant que notre Vérité.

Les pourfendeurs de cet état d’esprit objecteront qu’il faut bien tout de même récolter le fruit de son investissement quelle qu’en soit la nature et ce, coûte que coûte. Si ce qui a été initié est dans son plan de vie, sorti de sa source profonde alors la récolte viendra. Si elle est maigre alors était-ce le bon champ à semer ? Quelle cause avons-nous épousé ? Était-ce la nôtre ?


Nous entrons alors dans le champ de l’investigation, cherchant le rattrapage, nous accrochant à des brindilles. La colère, la rancœur, le sentiment d’échec s’installent, nous détruisant à petit feu. Il est temps de rejoindre sa caverne pour faire le silence et remercier son émotionnel de nous avoir encombré et de lui dire qu’il n’est plus le bienvenu aujourd’hui. L’acceptation de ce tsunami est la voie de la libération, du grand pardon et la redirection en âme et conscience de sa vie. Personne n’a dit que cela était aisé. Les mois qui s’écoulent dans le tourment nous paraissent des décennies.


Cette expérience que vous jugez mauvaise ou négative mérite un examen intérieur de votre conscience. Quelle était votre attente, sa nature, était-elle positive, étiez-vous en amour avec vous-même et les autres ?

Depuis la fin du XIXe siècle, nous parlons beaucoup de la Loi de l’Attraction, croyance aux héritages multiples dont celui de l’évangéliste Saint Marc qui écrit : « C’est pourquoi je vous le dis, tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et cela vous sera accordé. » La puissance égotique qui peut soulever des montagnes, c’est indéniable, couplée à votre foi, votre intuition, votre inspiration, inexplicables, est un cocktail magique. Si vous êtes à l’écoute de votre source, en confiance, elle vous indiquera si c’est le chemin. L’alchimie prendra et vous aurez la merveilleuse sensation d’un alignement. À défaut, le temps pourra vous paraître très long.











Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page