« 58 % des Français déclarent croire à au moins une des disciplines de parascience* »




En ces temps troublés, violents, anxiogènes, pour beaucoup d'entre nous les instants de Lumière partagés sont particulièrement louables.



Il nous faut rester les deux pieds bien ancrés sur cette Terre pour assurer notre existence, mais aussi nous autoriser à s'immerger dans notre source de vie. Là, où est notre Vérité, notre intuition, notre liberté. La tendance est bien à la croyance et à la quête du mieux être.


Selon l'étude de la St Mary’s University et de l’Institut catholique de Paris en 2018, 64 % des 16-29 ans se disent « sans religion ». Mais les croyances vont bon train : « 47 % des 18-29 ans croient à une vie après la mort (+ 17 points par rapport à 1981), 38 % au paradis (+ 20 points), 32 % à l’enfer (+ 21 points), 33 % à la réincarnation (+ 14 points) », souligne le chercheur en sciences sociales Claude Dargent dans le très sérieux magazine Sciences humaines. « 58 % des Français déclarent croire à au moins une des disciplines de parascience », précise le magazine La Vie qui s'appuie sur un sondage Ifop/Femme actuelle 2020.

Les disciplines plébiscités sont l’astrologie (41 %), les lignes de la main (29 %), la sorcellerie (28 %), la voyance (26 %), la numérologie (26 %) et la cartomancie (23 %).

La tendance est donc bien marquée et la croissance exponentielle de la littérature et des médias bien-être et de développement personnel en sont aussi la démonstration. Le chemin est long pour chacun mais tellement révélateur. Un grand nettoyage s'opère progressivement. À ce propos, une dernière enquête de l'Ifop révèle que parmi les Français qui pratiquent le jeûne, 27 % le font pour des raisons religieuses et 61 % pour des raisons de santé. Le corps et l'esprit indissociables.


* Source IFOP 2020


Posts récents

Voir tout